MENUMENU
Article 0

Modern Love

Nov,2015 | Exposition

Modern Love

Modern Love : David Bowie 1983, dans l’album mythique Let’s Dance.

C’est surement cette chanson qui a inspiré les 2 créatrices anglaises quand en 2010 elles ont cherché un nom pour leur bureau de design spécialisé dans le textile. On retrouve en tout cas dans leurs créations l’énergie du morceau et le grain de folie de Bowie.

La Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode de Calais propose jusqu’à fin décembre 2015 une exposition sur le travail de Sarah Arnett et Kim Hunt au sein de Modern Love.

Les créatrices explorent les larges possibilités offertes à la création textile par les technologies numériques et les font cohabiter avec l’approche artisanale puisque carnets de croquis et patronage manuels continuent à nourrir la démarche.

Ces nouvelles technos révolutionnent la façon de concevoir et de produire le vêtement mais aussi une souplesse accrue facilitant la production de séries très limitées. L’exposition montre les répercussions de l’impression numérique 3D sur le processus de fabrication, la création de textiles grâce à des moules réalisés par impression numérique 3D. Y sont aussi abordés la découverte de techniques permettant de créer un motif sur tissu sans impression, comme le laser, la manipulation des tissages ou le détournement des textiles existants, ou encore l’exploration d’images 3D pour la création de maquettes et designs virtuels.

Voilà pour l’aspect « technique » de l’approche. Mais j’ai été avant tout séduite par les créations de Modern Love, indépendamment de leur mode de conception. Sarah et Kim créent des tissus vibrants, par leurs couleurs, leurs graphismes. Souvent inspirés par la nature ou les animaux. Plein d’énergie et d’inventivité. Les différentes pièces présentées dans la collection évoquent un défilé de Haute Couture, à cheval entre des lignes qui nous rappellent les années folles et un futur que l’on découvre à peine avec ses matières innovantes.

Vous aurez donc compris que je vous encourage à passer à l’exposition qui fermera ses portes à la fin de l’année.

Ce sera l’occasion de visiter le reste du musée qui est très bien fait. Je ferai un billet sans doute sur le sujet et on fera donc un grand bond dans le temps.