MENUMENU
Article 0

l’atelier des garçons

Fév,2016 | Créateur

Eric HIBELOT de l'atelier des garçons

vases eric hibelot

Belle histoire – Grand espoir.

Eric Hibelot et Jean-Marc Fondimare ont réussi à réaliser ce qui fait rêver beaucoup de personnes.

Découvrir et explorer un support d’expression qui les passionne, prendre ce nouveau chemin et vivre à fond cette aventure professionnelle et artistique. En 2010 ils ont pris un virage et abandonné leurs anciennes professions pour se consacrer à la céramique, apprendre, expérimenter, laisser libre cours à tout ce qu’ils ont à dire.
Vous vous rendez-compte : cela ne fait que 5 ou 6 ans qu’ils font de la céramique. Bon, d’accord, il ne faut pas rêver, on ne pourra pas tous arriver à faire d’aussi jolies choses en quelques années, même si on travaille dur… Ils doivent être doués ces garçons !! D’autant plus que si tous les métiers d’art sont complexes pour celui qui veut les maîtriser, la céramique réserve particulièrement de surprises. Tant d’étapes où tout peut chavirer, virer.

Jean-Marc parait encore étonné d’être arrivé là. Amusé, il raconte comment un grand professionnel l’a un jour appelé pour un conseil technique…. Magique pour l’autodidacte d’être digne d’essayer de répondre. Chapeau au pro, qui a appris et expérimenté tant de choses, et reconnaît que la solution peut venir du martien qui a déboulé dans le Métier d’Art !

Lorsqu’on découvre leurs créations on imagine un atelier lumineux, ouvert, où on travaille dans le plaisir. Tous les deux ont un univers où le graphisme occupe une grande place.

Pour Eric, les couleurs sont aussi centrales : vives, contrastantes, elles éclatent tandis que le toucher semble avoir la douceur de la poudre. Des pois, des lignes, parfois du relief pour que la main s’amuse aussi. Toujours une lutte contre l’uniformité, la standardisation, les clones proposés par la production de masse : les formes, les tailles, les proportions varient, et libèrent.

Avec Jean-Marc on navigue à travers de nombreuses techniques qui lui permettent de jouer encore et encore avec les graphismes : il troue ses porcelaines fines pour les transformer en abat-jour, fabrique ses crayons d’oxyde pour écrire sur ses gobelets, teinte la porcelaine dans la masse, et parfois s’amuse à empiler les couches, en gratter certaines pour laisser apparaître celle du dessous… Il crée même des moules en papier, qui brûlent et disparaissent lors de la cuisson.

Beaucoup de mal à choisir les photos pour montrer leur travail tant cela me plait dans tous les sens. Donc pour les découvrir plus encore, passez les voir à leur boutique de St Amand en Puisaye ou en attendant faites un détour par leur site très riche :  http://www.latelierdesgarcons.com/

JM Fondimare M&O